2013, AMENAGEMENT DE L'ILOT 2B DANS LA ZAC CITE DE LA MEDITERRANEE - EUROMEDITERRANEE (bâtiment B et C)
Programme : 320 logements
Superficie : 6 741 m2 SDP
Maîtrise d'ouvrage : Kaufman&Broad - Arcade
Maîtrise d'œuvre : NP2F architectes (l'AUC + 331 C, autres bâtiments)
Coût : 9 437 400 euros HT
Type : concours promoteur - architecte

Si les bâtiments situés aux extrémités de l’îlot, du fait de leur affichage et de leur hauteur entament une discussion évidente et relationnelle avec le reste de la ville, les bâtiments dont nous nous occupons, positionnés au centre de l’îlot, trouvent un rapport plus simple et direct avec leur territoire proche mais aussi une certaine idée de la substance marseillaise.
Une condition méditerranéenne réinterprétée dans laquelle le rapport entre l’intérieur et l’extérieur est primordial et constant.
Une connaissance du climat spécifique de la région qui incite à se protéger du vent et du soleil à certaines heures pour rechercher calme et fraicheur.
Finalement une approche où la façade est domestique, où les éléments et les usages font l’architecture.
Autant de leviers qui sont à l’origine dans le projet d’une écriture volontairement rigoureuse, tramée, économe et dans le même temps à la base d’une envie permanente de douceur et de générosité spatiale.
Les bâtiments sont des extrusions simples sans saillies.
Les typologies sont systématiquement traversantes Est/Ouest créant une meilleure inertie et réduisant le linéaire de façade nécessaire (économes en énergie) ; les appartements sont organisés pour permettre des chambres à l’Est et des salons à l’Ouest (sauf dans les niveaux bas des bâtiments B3 et C où les chambres à l’Est donnant sur la rue sont repositionnées à l’Ouest sur le jardin central). Le soleil et les vues scandent l’organisation interne des typologies.
Les appartements créés sont ainsi ouverts sur des espaces extérieurs couverts, de chaque côté des façades.
Ce sont des terrasses ensoleillées, des loges ouvertes sur les arbres et sur le parc habité, des loggias massives et programmées (herbiers, douches extérieures, cuisines d’été etc.) pour échapper au soleil ou au bruit de la rue, des balcons jumelés lorsque les appartements ont deux ouvertures, des patios presque aveugles accédant sur les toits (tous accessibles et usagés par les appartements attenants).
En définitive, un espace de 1.8 m de profondeur (10 m2 pour les T2, 20 m2 pour les T3-4, 30 pour les T5-6) plus ou moins fermés, donnant à chaque appartement un caractère unique en fonction de son positionnement, de son rapport avec l’espace public, avec le parc habité scandé par le projet Euroméditerranée.
Chaque logement répond en résumé à une cohérence globale et des situations spécifiques différentes.
Les bâtiments sont l’assemblage de ces lieux de vie comme des conditions individuelles d’habiter.