NP2F est une agence d’architecture créée en 2009. Elle compte aujourd’hui 12 personnes réparties entre Nice et Paris et intervient dans diverses villes en France et à l’étranger. Les projets, sur lesquels NP2F travaille, sont aussi bien architecturaux qu’urbains et ses domaines d’expertise sont le sport, le logement, les bâtiments culturels et d’enseignement, les lieux de détente et de restauration, l’espace public. L’agence a acquis une forte connaissance des espaces de sports dans la métropole parisienne en étant commissaire scientifique de l’exposition « Sports, portrait d’une métropole » pour le pavillon de l’arsenal en 2014.

Distinctions
2017 Lafarge Holcim Awards pour le projet de la Cathédrale des Sports de Bordeaux Brazza.
2016 Équerre d’argent, catégorie “Culture, jeunesse et sport” avec Caractère Spécial pour le Centre National des Arts du Cirque à Châlons-en-Champagne, également nominée la même année pour le Prix Mies Van Der Rohe.
2015 Grand Prix d’Aménagement pour le projet de la ZAC Chantereine à Alfortville, également nominé pour le Prix Mies Van Der Rohe.
2010 Lauréat des Nouveaux Albums des Jeunes Architectes et Paysagistes (AJAP), décernés par le ministère de la Culture.
2008 Lauréat Europan 9.

Expositions
2016 “The Limits of Landscape”, triennale d’architecture de Lisbonne (PT).
2016 “30 architectes”, Pavillon de l’Arsenal, Paris (FR).
2016 “25 architectes, 5 absents”, Art-cade, galerie des grands bains douches de la Plaine, Marseille (FR).
2016 “On Architecture”, exposition vidéo à la Solo Galerie, Paris (FR).
2014 “Sports, portait d’une métropole”, commissariat scientifique avec Thierry Mandoul, Pavillon de l’Arsenal, Paris (FR).
2013 “Kenchiku Architecture”, Pavillon de l’Arsenal, Paris (FR).

Quelle que soit la dénomination apportée, architecture, urbanisme, design, cela veut dire que nous croyons que toutes les complexités spatiales du territoire se dessinent et que c’est du dessin que naît le premier acte de construction. Le dessin est l’outil de la compréhension des logiques préexistantes et de la préfiguration des potentiels futurs. Une forme doit avoir une intelligence. Nous y attachons donc une importance majeure et permanente, nous estimons que c’est de la qualité du dessin que pourront naître la solidité, l’utilité et l’élégance des espaces produits. Le projet tend à géométriser des hypothèses, à créer une culture du sujet, tout en établissant nécessairement un ordre et une priorisation des actions à mener. Ainsi, il s’avère souvent nécessaire de concentrer nos efforts et l’économie de l’opération sur quelques points précis: une hiérarchie de geste devant permettre de se focaliser sur l’essentiel. Un élément, aussi anodin soit-il, peut à lui seul changer l’image globale et la qualité d’usage d’un lieu. Cela revient à s’inscrire en faux devant tout déterminisme; la taille ou les contraintes d’une intervention ne peuvent justifier une posture a minima, bien au contraire. Comme des Villas Urbaines, un logement peut engager une réflexion territoriale puissante et inversement nous sommes convaincus qu’une place publique peut véhiculer des notions de domesticité précise. Nous nous positionnons intellectuellement en permanence entre une attitude phénoménologique voire intuitive et une ambition culturelle référencée créant les conditions d’un ordonnancement plus abstrait de l’espace. C’est ce socle qui établit spécifiquement notre approche, aussi bien dans la réalisation de projets concrets et pragmatiques que dans l’engagement et la recherche incessante de nouveaux champs que doit s’attribuer l’architecture.

Crédits
Design graphique Building Paris
Code Francis Josserand
Portrait agence Mélanie Elbaz
Images © NP2F, sauf mention contraire